Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Sur le carreau - Page 2

  • Un bon plan en Utah

    Situé dans l'un des endroits célèbres de l'Utah, le Red Lion Hotel & Conference Centre est populaire pour les meilleurs hébergements qu'il offre aux voyageurs. Que vous soyez en voyage d'affaires ou en voyage d'agrément, ils veillent à ce que les clients bénéficient d'un maximum de confort pendant leur séjour dans cet hôtel de St. George UT Depuis, c'est un hôtel de luxe; ils sont toujours à l'affût des offres plus abordables pour les clients. Ils ont toujours veillé à ce que rien ne soit fait avec la qualité du service et les installations offertes aux clients. Que vous soyez à la recherche d'une chambre simple, d'une chambre double ou d'un costume, cet hôtel est l'un des meilleurs hôtels de St George près de Canyon State Park qui a toutes les options de séjour pour répondre aux exigences des clients individuels. Si vous êtes un voyageur d'affaires, c'est l'un des meilleurs hôtels du centre de conférence de St George, en Utah, qui offre un centre de conférence et des salles de réunion exceptionnels pour organiser un événement productif. Cet hôtel près du parc national de Zion bénéficie d'un emplacement exceptionnel et est un coureur parmi d'autres hôtels et centre de conférences de St George Utah. Les installations comprennent le petit déjeuner gratuit, un parking gratuit, navette gratuite pour l'aéroport, piscine intérieure et extérieure, salle de jeux, centre de fitness, centre d'affaires et bien plus encore. Présentant un hébergement confortable et confortable à ses clients, il offre également une atmosphère fraîche et énergique. Cet hôtel à St. George UT propose des forfaits complets avec un décor contemporain et une ambiance traditionnelle. Ils croient en accordant les équipements les plus compatibles à tous les invités. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste des plus beaux hôtels du monde.

  • Des exigences déontologiques potentiellement en conflit avec la logique de valorisation de la recherche

    La recherche en milieu hospitalier a un caractère singulier au regard du reste de la recherche qui tient au fait que les établissements de santé, universitaires ou non, sont à la fois les lieux de réalisation et les débouchés économiques de la recherche. Les CHU doivent donc concilier le souci de valoriser leur recherche et le respect de l’égalité d’accès à la commande publique. Ce même souci s’exprime au niveau des personnels hospitalo-universitaires, acteurs de la recherche mais également sollicités pour l’évaluation de la sécurité et du service médical rendu des produits de santé, voire experts auprès de l’industrie pharmaceutique. Si la multiplication des missions et leur caractère concurrentiel ont fait apparaître depuis 1958 « des conflits de missions » dans l’exercice hospitalo-universitaire, les travaux d’expertise ou les conventions que les PU-PH peuvent passer avec l’industrie pharmaceutique posent la question des « conflits d’intérêts ». Leur prévention est un des motifs de rénovation du statut hospitalo-universitaire. Le sujet n’est certes pas nouveau, mais a connu des développements récents. L’association FORMINDEP a ainsi mis en cause devant le Conseil d’État le défaut de déclaration publique d’intérêts de certains membres d’un groupe de travail sur une recommandation concernant le traitement de la maladie d’Alzheimer. Cette association a également publié le 9 janvier 2017, dans la revue PLOS ONE, un classement des facultés de médecine en fonction de la protection plus ou grande des étudiants vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique, s’inspirant d’une expérience similaire aux États-Unis en 2007. La loi du 29 décembre 2011 sur le renforcement de la sécurité du médicament a posé un certain nombre d’exigences sur la prévention des conflits d’intérêts en matière d’expertise sanitaire. La loi du 11 octobre 2013 sur la transparence de la vie publique et, en dernier lieu la loi de modernisation de notre système de santé les ont renforcées. La Cour s’est exprimée sur ce sujet dans une communication récente à la commission des affaires sociales du Sénat et a formulé un certain nombre de recommandations entrant directement dans le champ de l’enseignement supérieur et de la recherche : l’obligation de déclaration auprès de l’Ordre des médecins de toute convention ou activité rémunérée avec l’industrie pour les médecins, et la nécessité de mener une réflexion pour valoriser la recherche dans la carrière des enseignants-chercheurs.

  • La GUadeloupe et Macron

    Si quelqu'un avait dit il y a un an à peine que Macron serait le prochain président, personne ou presque n'y aurait cru. Et pourtant, aujourd'hui, la question est quasiment pliée : il y a de fortes chances que ce soit lui qui remporte ces élections ! En ce qui me concerne, le Front National ne peut fédérer une majorité de français ; ce sera donc probablement Macron qui remportera les élections. Mais ensuite, je dois dire que c'est la grande inconnue. Dernièrement encore, je suis allé à Saint François en Guadeloupe dans le cadre d'un colloque, et j'ai médité la question avec d'autres personnes. Et nous nous sommes aperçus au cours de la conversation combien le programme d'En Marche tente de ménager tout le monde. Ce qu'il fait qu'il risque d'être d'autant plus complexe à mettre sur pied ! En ce qui me concerne, ce qui m'ennuie pas mal, c'est que le programme d'En Marche soit aussi proche de celui de Hollande. Quand on s'y intéresse de près, presque 40 % des propositions du candidat d’En Marche sont équivalentes à celles de Hollande en 2012 ! Et vu ce qu'a fait Hollande de son programme, ce n'est pas particulièrement rassurant ! Cela dit, je dois avouer que je suis plutôt intéressé par certaines propositions qui ont été récemment émises : construire une Europe de la défense avec financements et quartier général communs, réduire d'un tiers le nombre de parlementaires, favoriser les accords d'entreprise pour définir les conditions de travailleurs... Ce n'est pas un programme de bric et de broc, comme je pensais que cela allait être ! Reste à savoir si le candidat Macron saura tenir son rôle de président : peut-il résister à un Trump à moitié fou, ou à un Poutine qui gonfle les muscles à la moindre contrariété ? J'en doute. Mais de toute façon, les dés sont jetés. Soit dit en passant, ce colloque m'a laissé un très bon souvenir : j'ai été impressionné par le sens de l'organisation. Voici l'agence qui nous l'a concocté, si vous êtes curieux ! Retrouvez toutes les infos sur l'organisation de séminaire en Guadeloupe en suivant le lien.