Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

International

  • La GUadeloupe et Macron

    Si quelqu'un avait dit il y a un an à peine que Macron serait le prochain président, personne ou presque n'y aurait cru. Et pourtant, aujourd'hui, la question est quasiment pliée : il y a de fortes chances que ce soit lui qui remporte ces élections ! En ce qui me concerne, le Front National ne peut fédérer une majorité de français ; ce sera donc probablement Macron qui remportera les élections. Mais ensuite, je dois dire que c'est la grande inconnue. Dernièrement encore, je suis allé à Saint François en Guadeloupe dans le cadre d'un colloque, et j'ai médité la question avec d'autres personnes. Et nous nous sommes aperçus au cours de la conversation combien le programme d'En Marche tente de ménager tout le monde. Ce qu'il fait qu'il risque d'être d'autant plus complexe à mettre sur pied ! En ce qui me concerne, ce qui m'ennuie pas mal, c'est que le programme d'En Marche soit aussi proche de celui de Hollande. Quand on s'y intéresse de près, presque 40 % des propositions du candidat d’En Marche sont équivalentes à celles de Hollande en 2012 ! Et vu ce qu'a fait Hollande de son programme, ce n'est pas particulièrement rassurant ! Cela dit, je dois avouer que je suis plutôt intéressé par certaines propositions qui ont été récemment émises : construire une Europe de la défense avec financements et quartier général communs, réduire d'un tiers le nombre de parlementaires, favoriser les accords d'entreprise pour définir les conditions de travailleurs... Ce n'est pas un programme de bric et de broc, comme je pensais que cela allait être ! Reste à savoir si le candidat Macron saura tenir son rôle de président : peut-il résister à un Trump à moitié fou, ou à un Poutine qui gonfle les muscles à la moindre contrariété ? J'en doute. Mais de toute façon, les dés sont jetés. Soit dit en passant, ce colloque m'a laissé un très bon souvenir : j'ai été impressionné par le sens de l'organisation. Voici l'agence qui nous l'a concocté, si vous êtes curieux ! Retrouvez toutes les infos sur l'organisation de séminaire en Guadeloupe en suivant le lien.

  • Andorre avec les potes

    En principe, j'exècre tout ce qui se rapproche d'un voyage de groupe. Cependant, dernièrement, j'en ai effectué un qui m'a fait découvrir Andorre. Et je dois dire que j'ai bien apprécié l'expérience. Bien sûr, il ne s'agissait pas d'un voyage avec un groupe d'une cinquantaine de personnes (je commettrais probablement un meurtre au bout de deux jours dans de telles conditions). Là, nous étions un groupe de 8 personnes, de tous âges, et si chaque déplacement s'effectuait bien en minibus, l'organisation était faite de manière à ce que chacun puisse passer la journée loin du groupe. Cette liberté fait que pour finir, j'ai fortement apprécié le séjour. Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas eu à tout gérer et organiser : le circuit, le logement, ou les horaires de visite. Pour autant, nous avons quand même pu explorer chaque site de notre côté, sans jamais être asphyxiés par la vie de groupe. Je peux jouer les ermites, par moments, mais curieusement, je n'ai pas souffert de la cohabitation lors de ce voyage. Quand nous avons été amenés à voyager ensemble, ça s'est bien passé. Ma femme et moi avons même pris les coordonnées d'un autre couple avec qui nous avons sympathisé au moment des repas. Je ne sais absolument pas si nous les appelerons (les amitiés qui naissent durant un voyage ont habituellement tendance à se dissoudre dès qu'on sort du cadre du voyage), mais le simple fait que nous ayons voulu échanger nos coordonnées indique combien cela s'est, dans l'ensemble, bien passé. Attention, je ne prétends pas non plus que le groupe tout entier a été un enchantement. Il y avait par exemple parmi les participants deux quadras bien aigris. Je crois que chaque membre du groupe a réfléchi à un moment donné au bonheur qu'il y aurait à rejouer le crime de l'Orient-Express avec eux dans le rôle des victimes. Mais c'est bien l'unique désagrément de ce voyage, parce que hormis ça, le reste du séjour s'est très bien passé. En tout cas, si vous n'avez jamais tenté ce genre d'aventure, je vous invite à essayer ! Voilà le site de l'agence qui s'est occupé de ce voyage, si vous voulez voir à quoi ça ressemble. Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du blog sur cette expérience de voyage groupe en Andorre qui est très bien fait sur ce thème.

  • La Grèce seule face aux migrants

    Principale entrée des réfugiés en Europe, le plus grand port de Grèce est en train de devenir une impasse géante. Depuis l’accord conclu entre Bruxelles et Ankara, qui institue le renvoi des migrants en Turquie, la déception y côtoie désormais l’angoisse. La Grèce se retrouve bien seule à devoir gérer cette crise pourtant européenne… Pour aider la Grèce à accueillir les migrants qui continuent de s’échouer sur ses côtes, l’Europe a promis de nouveaux moyens. « 2 300 personnes, dont des traducteurs, des juges, des douaniers », « 1500 experts en droit d’asile », « 600 spécialistes de la sécurité » devaient notamment être envoyés en renfort. Le processus de retour des migrants va par conséquent être mis sur « pause »pendant au moins 15 jours, le temps de pouvoir traiter leurs demandes, a annoncé mercredi 6 avril le ministre grec aux Affaires Européennes, Nikos Xydakis. Prise en étau, la Grèce, déjà étranglée par l’austérité, s’organise. De l’Europe, elle ne recevra que 300 millions d’euros d’aide. Rien que depuis le début de l’année, ils sont pourtant près 150 000 migrants à avoir atteint les côtes hellènes. Parmi eux, 50 000 migrants (Syriens, Afghans et Irakiens essentiellement) seraient toujours sur le sol grec.